4 principes pour collaborer au mieux

Sachant qu’il n’y a pas de recette miracle, bien coopérer est tout un art pour lequel de nombreuses qualités doivent être mobilisées. Parmi elles, nous avons identifié 4 principes clés que l'utilisation d'outils internet va permettre de cultiver.

4 principes pour collaborer au mieux

La transparence et l’accessibilité des informations

Qu’il s’agisse des objectifs collectifs, des ressources documentaires, des coordonnées, des acteurs, des avancées des projets, les informations intéressantes sont nombreuses. Pour que cela soutienne la confiance, la créativité et l’entraide, il est souhaitable que ces informations soient disponibles pour tous et faciles à trouver et retrouver.

Une communication de qualité

Les outils vont favoriser le développement d'une communication plus lisible et plus accessible, par exemple par une structuration des informations par sujets précis. Ces discussions peuvent être :

  • synchrones : les personnes sont réunies au même moment pour discuter. L'exemple type est la visio-conférence.
  • asynchrones : les personnes consultent et contribuent au moment opportun pour elles. L'exemple type est le forum.

Les flux de communication et d’informations peuvent en être augmentés et fluidifiés.

Il est alors d’autant plus important que des règles du jeu d’une communication constructive soit connues et pratiquées, comme : clarifier les objectifs, écouter sans jugement, oser exprimer ses besoins et idées, aller à l’essentiel, rechercher des solutions gagnantes pour tous, …

L’autonomie, la responsabilité et l’apprentissage

Comme pour la communication, le numérique peut soutenir le meilleur, la confiance et l’autonomie, comme le pire, la défiance, la surveillance et la domination. Là aussi, ce seront les valeurs et surtout leur mise en pratique qui feront toute la différence.

Pour le meilleur, et c’est ce que nous vous apprendrons, les outils apporteront de la structure, de la clarté, de la coordination et de l’engagement en aidant les acteurs du projet à partager leurs intentions, leurs avancées, leurs questionnements et leurs résultats.

Si des valeurs de responsabilité et d’entraide sont au coeur de l’organisation, ce partage d’informations et leur analyse seront une source puissante d’apprentissage et de motivation.

 L’inclusion

Un groupe fonctionne si l’ensemble des parties prenantes sont incluses dans la dynamique des projets. L’outil numérique peut être un facteur d’exclusion s’il n’est pas proposé d’une façon adaptée au groupe en créant progressivement une culture de la pratique numérique pour coopérer.

Restez informé.e de nos prochaines publications concernant Facilitation numérique


Article sous licence CC-BY-SA 4.0. Consultez les conditions à respecter pour l'utiliser librement.

Parlez-en sur vos réseaux préférés


Autres formations et contenus qui pourraient vous intéresser

Koweb propose des formations et publie régulièrement de nouvelles ressources pour continuer à mieux collaborer grâce aux outils numériques.

Fermer